Tag Archive: video


J’ai réalisé un rêve de gosse. Enfin presque. Un rêve d’ado qui découvrait le cinéma après avoir passé des heures devant la télé et les jeux video. De jeune adulte qui s’est mis à croire que l’informatique allait bien finir par rendre les films intelligents, et qu’il fallait casser cette linéarité qui a dominé le premier siècle du cinéma (le XXème). De jeune diplômé en cinéma qui découvre le numérique et l’internet comme les outils à utiliser désormais, et qui se lance d’un coup dans tout un tas de trucs en même temps pour rattraper son retard, du PHP à Final Cut, du HTML à Adobe CS en passant par l’ActionScript.  www.territoirehacker.fr est en ligne depuis le lendemain de la victoire socialiste aux dernières élections.

Qu’est-ce que c’est ?

C’est l’application interactive en ligne qui permet de naviguer dans les 14 films de ce projet à la découverte de la scène hacker française. Elle se construit pas à pas, c’est un projet de long terme. C’est une application libre et ouverte, dont les éléments sont distribués sous licence Art Libre, ce qui signifie que chacun peut contribuer à améliorer cette application et en récupérer les éléments pour sa propre utilisation.

Comment ça marche ?

Faisons un tour des éléments :

1. 14 films

11 entretiens, 3 films d’événements qui chacun présente un extrait de chaque entretien. En tout, près de 2h de vidéo. 

L’idée de départ a été que chacun des films des événements (FrHack, Hackito Ergo Sum, Nuit du Hack) soit un film court présentant des extraits d’entretiens plus longs. Ensuite, il fallait mettre à disposition tous les films et laisser l’utilisateur poursuivre un entretien si l’extrait attire son attention. C’est une forme de lien hypertexte dans la vidéo, par l’intermédiaire d’un bouton qui apparaît et disparaît dans l’image. Le premier jet de cette application a été réalisé avec l’outil d’annotations proposé par YouTube.

2. Une liste de repères temporels

Téléchargeable sur le site, cette liste présente les connections d’un film à l’autre qui ont été réalisées pour cette version. Le tableau se lit comme suit :

d’abord verticalement. Colonne de gauche, chaque ligne présente le time code (repère temporel) d’entrée de chaque personnage dans le film FrHack 2009 : Jérôme à 0, Philippe Gamache à 38 sec. Ces temps sont convertis en secondes (en gras), car c’est l’unité de la fonction ActionScript que nous utiliserons pour retrouver un moment précis dans une vidéo. Colonne de droite, les time code indiqués correspondent à l’apparition du bouton « CONTINUER l’entretien » permettant de sauter vers la suite de l’entretien. Le bouton s’éteint automatiquement 5 secondes plus tard si l’utilisateur ne clique pas.

Dans cet exemple surligné en vert, nous sommes dans le film d’événement 1_frhack_live.flv (FrHack 2009). Arrivé à 50 sec, Philippe Oechslin commence à parler. 18,2 sec plus tard, le bouton apparaît proposant de continuer l’entretien avec lui. Si l’utilisateur clique, nous passons à la partie basse du dessin, la croix en bas à gauche, en continuant de lire de gauche à droite. Nous sommes dans le film 2_philippe_oechslin.flv, et nous y entrons à 1 min 33 (93,0 sec) du début. Enfin, à 123,1 sec, pendant 5 secondes un bouton  propose de retourner vers le film que nous venons de quitter. En cas de clic, nous reprenons le film 1_frhack_live.flv à l’entrée du personnage qui suit Philippe : David.

3. Code ActionScript et fichiers XML

Dans ce code et celui des fichiers XML se retrouvent les informations décrites dans la partie précédente. Le fichier catalogue_videos.xml contient la liste des films avec les infos importantes :

Et le fichier liens_videos.xml (ci-dessous à droite) répertorie tous les repères temporels déclenchant l’affichage d’un bouton pour chaque film :

On y retrouve les infos issues de la liste des repères temporels qui faisait l’objet de la partie précédente. Pour configurer un bouton, les infos nécessaires sont donc un time code d’entrée du bouton dans le film en cours (frame), une forme, un film cible et un time code d’entrée dans le film cible (depart).

Ensuite, le code ActionScript (à gauche, une toute petite partie, simple à comprendre) permet de manipuler ces informations, automatiser la diffusion et le passage d’un film à l’autre. De telle sorte qu’avec une nouvelle liste de sélection, une nouvelle liste de repères temporels, et un fichier XML stockant ces nouvelles infos, il est possible de proposer une ligne de navigation différente dans le même projet sans rien modifier du code de l’application, et donc, potentiellement, sans maîtriser le langage. Par ailleurs, en modifiant les données des deux fichiers xml, il est possible de reproduire cette architecture interactive simple à partir d’autres films.

La publication de ces éléments, c’est le pari du partage contre la rétention de l’information. Cette application est encore trop basique pour prétendre apporter une expérience de vidéo interactive palpitante à l’utilisateur, mais petit à petit, et si j’ai de la chance, à plusieurs mains, nous lui donnerons de l’ampleur, les idées ne manquent pas.

Prochains développements d’ici quelques temps !

Publicités

Vous ne le savez peut-être pas, DIY signifie Do It Yourself, c’est très bien expliqué ici.

Voici 0MegAmaG, un nouvel e-zine ! C’est le numéro 1. Pour le télécharger, c’est dans la colonne de droite de ce blog.

Ici, pas de hacking informatique, mais une méthode d’utilisation de la vidéo mini DV pour obtenir un film en simplifiant largement la phase de montage. Ca porte un nom : tourné-monté. Un peu d’apprentissage est requis, mais ceux qui ont expérimenté la fabrication d’un film de A à Z s’apercevront que cette méthode permet de gros raccourcis en temps et en énergie, et accroît l’indépendance, à condition de développer son regard. Avec cette technique, vous pourrez enfin commencer par filmer (au lieu d’écrire) et utiliser directement ce que vous aurez filmé.

J’avoue que j’adorerais en lire d’autres, des textes comme celui-là, où quelqu’un qui n’aurait rien à voir avec l’informatique, inspiré par le hacking, se mettrait à pratiquer sa passion sous une forme inédite.

Au plaisir de vous lire. Enjoy !

%d blogueurs aiment cette page :